Championnats fédéraux à Dax

C’est donc une quinzaine de gymnastes qui ont traversé la France les 7 et 8 juin derniers pour participer aux championnats fédéraux par équipe à Dax.

Mais si on est rentré dans le vif du sujet le samedi pour la compétition, cela faisait plusieurs semaines que le déplacement se préparait. D’un point de vue sportif, bien entendu, avec les entraînements, mais également d’un point de vue plus matériel avec plusieurs opérations de ventes de brioches afin de pouvoir financer le déplacement, déplacement toujours coûteux lorsqu’il s’agit de faire traverser la France, héberger et nourrir une vingtaine de personnes pendant 3 jours. Il convient donc de souligner la volonté des jeunes gymnastes qui ont contribué au succès de ces opérations, puisque c’est en ayant rien déboursés de leurs poches qu’ils ont pu partir à ces championnats.

C’est après avoir voyagé une bonne partie du vendredi en minibus que l’équipe arrive sur Dax et prend possession de son hébergement prévu par l’organisateur. Une bonne nouvelle, il s’agit d’un local qui est à 2 pas du complexe sportif, nous n’aurons pas de longs déplacements à faire avant les compétitions, une moins bonne, si il y a une cuisine avec un frigo, ce qui sera bien pratique pour le petit déjeuner que nous avons prévu de préparer nous même, il n’y a pas de douches !!! Heureusement, en fouinant un peu plus nous en trouvons une derrière une porte dont nous avons pu ouvrir la serrure au couteau suisse sans l’endommager. Les juges et accompagnateurs pourront donc se doucher tranquilles, pour les gymnastes, les douches des vestiaires du complexe sportif feront l’affaire.

Ce sont les plus jeunes, les pupilles, qui commenceront la compétition le samedi matin. Une bonne compétition, chacun a fait de son mieux, pas de grosses erreurs, un passage au trampoline exécuté de manière bien appliqué. La proportion de jeunes gymnastes est trop importante pour pouvoir rivaliser avec les plus grosses équipes, mais à coup sûr, le classement sera honorable.

Les adultes prendront le relais après le repas, en début d’après midi. C’est une équipe assez originale, avec 2 anciens, Olivier et Louis, 2 jeunes adultes, Quentin et Cyril, et un gymnaste confirmé, mais un peu à cours d’entraînement, Rémi. Autant dire que l’important alors est surtout de participer, car à la vue des prestations des autres concurrents, notamment de l’équipe d’Argenteuil en région parisienne avec qui nous partageons le groupe, le haut du classement est inaccessible. Néanmoins, nous faisons une compétition honorable, avec des mouvements pas très ambitieux au niveau difficultés techniques, mais bien exécutés, ce qui permet de limiter la casse au niveau des pénalités et de tirer profit au mieux du nouveau code de pointage. Et ça paye, car au grand désespoir de nos voisins de l’Elan de Lyon, nous passons devant eux, confirmant notre prestation des championnats régionaux de Lyon deux semaines plus tôt.

La journée du samedi se terminera dans les arènes de Dax, pour une magnifique fête de nuit, avec les vachettes. Et à Brignais, on a pas froid aux yeux, car lorsque c’est le moment de descendre dans l’arène, Nathalie et Céline n’hésitent pas à aller défier les vachettes...

C’est déjà dimanche, certains ont des petits yeux, car la soirée très sérieuse de la veille a laissé des traces, mais c’est déjà l’heure de ranger le local et refaire les sacs. Après un festival classique dans les arènes, mais toujours intéressant car permettant de voir des démonstrations des gymnastes les plus forts de la fédération, nous pouvons récupérer notre palmarès. Le classement provisoire consulté au secrétariat est confirmé, les adultes sont 21/31, et premier du Rhône en fédéral 4, les pupilles font mieux que leurs aînés, et finissant 10/19 ce qui leurs permet d’obtenir une coupe. Après avoir récupéré nos paniers repas, direction les véhicules pour refaire les 700km qui nous séparent de Brignais dans l’autre sens et clore ce week-end avec des souvenirs pleins les yeux.

Merci aux accompagnateurs, qui ont mis l’ambiance, et sans qui la solution la plus économique (minibus, voitures particulières) n’aurait pas pu être possible et à nos deux Nathalie, qui ont passé le week end dans le gymnase à juger. Rendez vous la saison prochaine à St Sebastien sur Loire pour les prochains fédéraux.